Les objets connectés et les satellites permettent aux assureurs de toujours mieux évaluer les risques, et donc d’adapter les offres et les politiques de prévention. Ce progrès technique va, à terme, pousser vers une démutualisation croissante des risques.

Source: www.lesechos.fr